La santé des forêts en Bourgogne-Franche-Comté

Un spécialiste de la santé des forêts de proximité à votre service, le « C.O. », le correspondant observateur !

Des petits moyens mais de gros résultats !

Le Département de la Santé des Forêts (DSF) suit l’évolution et l’impact des ravageurs des forêts et identifie d’éventuels problèmes émergents. Il existe depuis 1989 au sein du Ministère de l’Agriculture. C'est un formidable outil de surveillance permanente et exhaustive des forêts du territoire, assis sur une organisation simple, relativement légère, mais très efficace :

  • 1 échelon national à Paris : 1 chef et son adjoint. Ils assurent la direction, l’organisation de la stratégie de recueil de l’information « sylvosanitaire », la communication, la gestion et l’exploitation des bases de données.
  • 5 pôles régionaux, composés de 2 personnels techniques. Ils assurent la formation de leur équipe de correspondants et les appuient dans leurs missions. Ils sont chargés de la communication et de l’organisation locale, du suivi de l’alimentation des bases de données.
  • 6 experts, des spécialistes qui interviennent  en appui des pôles lorsque leurs compétences sont nécessaires : pathologie, entomologie, dépérissement, luttes, télédétection spatiale... Ils sont en lien permanent avec la recherche forestière.
  • et 220 correspondants observateurs sur le terrain : formés en continu, ils sont répartis sur tout le territoire. Ce sont les « C.O. » , des CRPF, de l’ONF, et des  DDT.

La nouvelle unité Bourgogne-Franche-Comté est dirigée par Mathieu MIRABEL, assisté de Thierry DURAND. Elle constitue une antenne du pôle Nord-Est du DSF.

Une mission de diagnostic sanitaire et de conseil de gestion.

Correspondant Observateur au DSF, un coup d’œil permanent ! Forestiers sur le terrain, les « C.O. » complètent leurs missions courantes par un coup d’œil permanent sur la santé des forêts.

  • Conseil : après diagnostic, avec l’appui pôle si nécessaire, voire des analyses en laboratoire, les CO proposent des pistes de sylviculture pour réagir à un événement sanitaire. Les CO sont à la disposition des propriétaires et des professionnels de la forêt.
  • Veille permanente : ce sont les sentinelles de la forêt. Leurs « Fiches » (diagnostic et localisation de problème sanitaire) permettent de déceler, de suivre, de cartographier et d’archiver les événements qui impactent les forêts à l’instant « T ».
  • Suivi systématique : la France et l’Europe sont quadrillées par maille de 16x16km. Chaque intersection couverte de forêt fait l’objet d’un suivi annuel. Le CO caractérise l’évolution sanitaire, notamment basée sur une description de l’état des feuillages, qui traduit directement la « vitalité » des arbres.
  • Suivi particulier : les problématiques particulières (scolytes des résineux, chalarose du frêne, pathogènes des peupliers, etc.) sont suivies sur des placettes complémentaires mesurées en détail chaque année. Les organismes envahissants ou qui risquent de l’être font évidemment l’objet de toutes les attentions.

À télécharger :